Hommages à nos animaux

Ils nous ont malheureusement quittés, toujours trop tôt à notre goût. Ils sont maintenant heureux au Paradis blanc.

Dijee Of Inivruk (2008 / 2021)

Dijee nous a malheureusement quitté ce matin, entouré des siens, là où il se sentait le mieux, là où il aimait être.Je savais qu’il vieillissait et que la fin approchait mais j’espérais qu’elle serait le plus loin possible.Parmi la meute, il avait ses compagnons préférés mais il s’est toujours entendu avec tous.Il a été une « grande personnalité » de mon élevage et a contribué à la construction d’Of Watson Lake. Dijee est arrivé à l’âge de 16 mois très effarouché, il nous a fallu beaucoup de temps pour que la complicité s’installe, mais nous y sommes arrivés. Toujours sur ses gardes avec les inconnus il a su nous accorder sa confiance, il a su nous faire comprendre ce qu’il voulait, ses endroits préférés ses moments de câlins réclamés…. Cette relation de plus 10 ans a testé ma patience, ma façon de faire, ma façon de voir les choses, j’ai dû m’adapter pour lui dans le respect de son vécu et je ne regrette rien.Repose en paix admirable Dijee, auprès de tes compagnons déjà partis.

Cérès Of Watson Lake (2007 / 2012)

La vie est aujourd’hui injuste.
Après s’être battu pendant une semaine, après avoir tout tenté pour la garder parmi nous, Cérès est partie rejoindre Pénélope au paradis blanc.
C’était trop tôt, incompréhensible et pour le moment en partie inexpliqué.
Cérès, la mère poule, qui avait été biberonnée dès ses premières 24h, a toujours été très proche de moi.
J’ai toujours aimé son caractère, sa façon d’être, sa reconnaissance, sa patience avec les chiots et son chant.
Une chienne très compréhensive, absolument pas faite pour des expositions canines, qui avait jeté son dévolu sur nous.
Elle laisse un énorme vide au fond de moi, à la maison et dans la meute.
Merci à Lydie pour ce magnifique montage. Merci à toute l’équipe vétérinaire pour sa patience, son temps et sa réactivité.

Pénélope Of Watson Lake (1999 / 2012)

Je me souviens très bien de ce samedi du mois de mai 1999, jour où tu as pointé le petit bout de ton nez.
Tu étais si jolie avec ta couleur si feu au milieu de tes frères tous gris.
Tu as été ma première naissance, mes premières joies et mes premiers émerveillements.
Avec toi j’ai partagé des moments inoubliables qui resteront à jamais gravé dans ma mémoire, des journées d’exposition à travers la France, la Belgique et même jusqu’au Luxembourg.
Tu as été le début d’une grande histoire, le début d’un amour inconsidéré, tu m’as tant donné.
Tu nous as quittés ce matin pour rejoindre le paradis blanc après 13 ans et demi de fidélité de compréhension de joie et d’amour.
Repose en paix au milieu des tiens.

L’Kalouk De Dan Jourdain (1995 / 2004)

Kalouk est venu rejoindre sa soeur kaila une semaine après.
Le début d’une grande histoire.
La passion l’emporte sur la raison…..
Contrairement à kaila, kalouk était un vrai pot de colle et pour cette raison j’ai vécu beaucoup plus de chose avec lui.
Nous nous sommes compris, respectés, aimés, cajolés, réconfortés et nous avons traversé ensemble les périples de la vie.
Une vrai complicité est née.
Ayant connu mon mari 4 ans après son arrivée il n’a jamais développé de complicité avec lui (on lui prenait sa maîtresse!!)
Emporté par un cancer, non opérable non soignable, en 3 mois, la rupture a été très difficile.
Sa perte a laissé un énorme vide en moi.

Goodson des loups de l’antarctic (1990 / 2005)

Goody était le père de Kaila et Kalouk et c’est tout naturellement que nous l’avons accueilli à 9 ans au sein de notre élevage naissant. Il n’a jamais reproduit à la maison. De part son âge et son envergure, il a longtemps été le chef de meute à la maison. Sa dernière année fut plus difficile, il la passa chez des amis au chaud 24h sur 24 sans concurrence et avec sa fille J’Sirène. Bien entendu, les petits stages à la maison étaient nombreux, même plus que nombreux. Il nous a quitté à l’age de 15 ans.

L’Kaila De Dan Jourdain (1995 / 2003)

Kaila a été le premier husky arrivé à la maison en 1995. Elle était très indépendante. Elle a été confirmée mais n’a jamais reproduit à l’élevage. Emportée par une maladie à 9 ans, elle nous a quitté beaucoup trop vite.

Liubov’s Tawa (2002 / 2002)

Tawa est arrivée à la maison à huit semaines, en même temps que sa soeur Teepee, mais malheureusement n’a pas grandi à ses cotés. Victime de la méchanceté humaine elle nous a quittée (empoisonnée)le 4 octobre 2002 à 2 mois et une semaine. Nous regrettons sa présence à nos côtés, elle, qui etait si affectueuse et si gentille, ne méritait pas un tel sort.